Atelier Axes 1 & 2 “Innovation”, Montpellier 25 septembre 2019

L’atelier des axes 1 & 2 “Innovation” de #DigitAg, a eu lieu mercredi 25 septembre à l’Université Montpellier à l’initiative des UMRs Innovation, MOISA, MRM et en partenariat avec le Réseau de Recherche sur l’Innovation. La journée était ouverte à la communauté des chercheurs et aux professionnels. Les conférences invitées et les présentations sont disponibles au téléchargement.

Depuis une vingtaine d’années, les agriculteurs mobilisent de nouvelles technologies du numérique pour les aider à conduire leur exploitation, à accéder à des services, et accéder à de nouveaux marchés. Cette agriculture numérique permet de mettre à disposition des informations (météo, prix, techniques agricoles, etc.), de fournir des outils d’aide à la décision accessibles par internet ou sur téléphone, ou de favoriser des échanges d’informations ou d’expériences entre agriculteurs, voire de mettre en contact agriculteurs et consommateurs. Les données véhiculées par l’agriculture numérique peuvent provenir, soit de la ferme elle-même, soit d’autres fermes ou sources d’information.

Cependant des questions se posent autour de l’usage de ces nouvelles technologies, de leurs conséquences sur la prise la décision des agriculteurs et, de manière plus large, sur leur autonomie. En effet, si ces nouvelles technologies semblent susceptibles de favoriser l’autonomie des exploitants agricoles, qu’en est-il réellement ? En particulier, quelle est la véritable maîtrise par les agriculteurs des données collectées à la ferme par les capteurs (nature des données collectées, propriété des données) ? Quel degré d’indépendance des agriculteurs dans la prise de décision par rapport à des informations, recommandations et conseils véhiculés par les technologies numériques ? Quels risques encourus par les agriculteurs en investissant dans les nouvelles technologies, tant d’un point de vue technique qu’économique ? Quel type d’agriculture est promu par les outils numériques ?

De manière plus détaillée, il est possible d’identifier certaines questions. L’introduction du numérique ne génère-t-elle pas une dépendance à cet artefact ? Le coût d’acquisition et de maintenance des capteurs, l’incertitude relative à la capacité d’appropriation des technologies, les questions relatives à l’utilité et aux modalités d’utilisation des informations collectées ne contrebalancent-ils pas les intérêts supposés ou attendus de ces outils numériques ?  Qu’observe-t-on sur le terrain : les usagers/destinataires des outils sont-ils suffisamment intégrés aux processus de conception de ces derniers ?  Les informations délivrées par ces outils sont-elles neutres ou véhiculent-elles certains types de conseils et recommandations orientant les actions ? Pour que ces dernières puissent sous-tendre l’autonomie ne doivent-elles pas s’adresser à des agriculteurs dotés d’un niveau suffisant de formation et d’expertise ?  Faut-il prévoir un accompagnement spécifique des agriculteurs ? Les agriculteurs ne risquent-ils pas une dépendance vis-à-vis de nouveaux acteurs tels que les fournisseurs de technologies ou d’informations, ou encore les conseillers agricoles qui maîtrisent ces technologies ? Se pose enfin la question des droits de propriété intellectuelle relative aux données brutes captées et à celles transformées et exploitées ? L’autonomie acquise grâce à ces outils se comprend aussi à l’aune de la capacité des agriculteurs à garder le contrôle des informations générées par leur exploitation.

Programme et interventions à télécharger

9h30-11h00 : Exposés introductifs

11h30-12h30 : Exposés des doctorants 2ème année et plus

14h30-15H30 Présentation de recherches en cours

  • Noémie Bechtet et Pierre Labarthe (UMR AGIR) : Le conseil agricole favorise-t-il une plus grande autonomie des agriculteurs pour l’adoption de technologies d’agriculture de précision?
  • Bertille Thareau (LARESS, ESA Angers) : Internet et les Media socio-numériques renforcent-ils la capacité des agriculteurs à innover de manière autonome ?

15h30-16h30 : doctorants 1ère année – Table-Ronde « Numérique et autonomie des acteurs : quelles approches dans les thèses, quels points de vue des doctorants ? »

avec Eléonore Schnebelin, Louis Renier, Ysé Commandré, Boris Biao

16h45-17h45 (chercheurs# Digitag) : Travail sur perspectives futures (projets à monter ? conférences à ne pas manquer ? ateliers à organiser ? Réseaux sur le numérique, Papiers à faire ? etc.)

17h45-18h00 : Conclusion de la journée

  • Inscription gratuite mais obligatoire via ce formulaire [CLOS]
  • Date : Mercredi 25 septembre 2019
  • Lieu : IUT Montpellier (99 avenue d’Occitanie, Montpellier) – bâtiment K – salle S 029  // lunch en salle 007 du bât K
  • Contact scientifique #DigitAg : sophie.mignon [AT] umontpellier.fr