[Paroles de doctorants] Ysé Commandré : Distribuer durablement avec le digital ? Le cas des produits agricoles et alimentaires frais

Ysé porte un sujet de thèse cofinancée par #DigitAg

Distribuer durablement avec le digital ? Le cas des produits agricoles et alimentaires frais

Bonjour, je m’appelle Ysé Commandré

En choisissant de faire mes études supérieures dans le champ des sciences humaines et sociales à l’université Paul Valéry Montpellier III, je ne pensais pas un jour réaliser une thèse portant sur le monde agricole et co-financée par #DigitAg.

Au cours de mes études, mes sujets de préoccupations touchaient plus particulièrement aux problématiques d’ordre social. C’est au travers d’une étude sur les changements de nos modes de consommation, lors de mon Master 2 en sociologie et au cours d’un stage co-encadré par l’UMR IATE de l’Inra et l’UMR ITAP d’Irstea, que j’ai pu appréhender les problématiques agricoles contemporaines.

Petite-fille d’agriculteurs, ces dernières ont particulièrement fait écho chez moi. J’ai donc choisi cette thèse en sciences de gestion couplant la thématique de la place des producteurs agricoles dans les chaînes de valeur alimentaires et du digital car, au vu des enjeux contemporains et de mon parcours personnel, je souhaitais appréhender les modalités d’amélioration des conditions des producteurs agricoles.

Le numérique et le digital sont de plus en plus identifiés comme une solution aux problématiques et enjeux contemporains touchant à l’agriculture mais les effets rebonds qui leur incombent sont méconnus. Je voudrais ainsi contribuer à identifier des facteurs faisant du numérique une ressource pour une distribution plus durable des produits alimentaires pour les producteurs agricoles.

  • Date de démarrage : Octobre 2018
  • Université : Université de Montpellier
  • Ecole doctorale : EDEG
  • Discipline / Spécialité : Sciences de Gestion
  • Directrices de thèse : Sophie Mignon (Univ Montpellier MRM) et Catherine Macombe (Irstea ITAP)
  • Encadrant(es)  : Rallou Thomopoulos (Inra IATE) et M-Christine Lichtlé (Univ Montpellier MRM)
  • Financement : #DigitAg – Université de Montpellier
  • #DigitAg : Thèse cofinancée – Axes 1 et 2 – Challenges 7, 6 et 8

Mots-clés : distribution des produits frais – TIC – numérique – digital – digitalisation de la distribution – rémunération des producteurs

Résumé :

à l’échelle globale, les modes de vie évoluent rapidement et de nombreux modes de distribution se développent. Des modèles de distribution fondés sur une mobilisation intensive des ressources digitales tendent à apparaître : avec leurs avantages (rapprochement producteurs-consommateurs) et leurs inconvénients (effets-rebonds, manque de recul sur l’avenir de l’utilisation du numérique pour la distribution alimentaire). Ces nouvelles formes de distribution transforment les relations entretenues par les acteurs de la filière, font émerger de nouveaux équilibres de pouvoir ainsi que de nouveaux arrangements légaux.

Les effets rebonds induits par l’usage des technologies digitales dans ce cadre restent méconnus y compris en termes de pérennité des initiatives ou des entreprises engagées dans ces démarches. Les pays du Sud étant sujets aux sauts technologiques et dans la perspective où ces formes de distribution s’amplifieraient, ce projet de thèse a pour ambition d’améliorer nos connaissances quant aux articulations de la distribution alimentaire avec les ressources digitales et quant à ses conséquences de tous ordres. Il est question de mettre en évidence des variables faisant de la distribution au moyen du digital un élément induisant des modifications du rôle de l’agriculteur dans la chaîne de valeur.


Publications 

Actes de conférences

Papers at national conferences

Papers at international conferences



Contact
:  yse.commande [AT] etu.umontpellier.fr.​ – Tél : 06.73.85.32.70

Réseaux : LinkedIn –  Twitter