[Paroles de doctorants] Urcel Kalenga Tshingomba : Définition, conception et évaluation d’un système d’information pour le pastoralisme

Urcel Kalenga Tshingomba porte un sujet de thèse cofinancée par #DigitAg

Bonjour, je m’appelle Urcel Kalenga Tshingomba, doctorant d’AgroParisTech à Montpellier. Je suis ingénieur agronome de formation (Université de Lubumbashi, RD Congo), et diplômé en Géomatique (AgroParisTech).

J’ai toujours été passionné par les aspects ayant traits à l’agriculture, en particulier par la production animale. Ma thèse porte sur le traitement des données hétérogènes. appliqué au pastoralisme méditerranéen. Je travaille sur la mise en place d’un système d’information pour offrir un service opérationnel aux éleveurs et techniciens pour leur prise de décision.

Définition, conception et évaluation d’un système d’information pour le pastoralisme

  • Date de démarrage : décembre 2019
  • Université : MUSE Montpellier Université d’Excellence / Montpellier SupAgro
  • Ecole doctorale :  GAIA, Montpellier
  • Discipline / Spécialité : Géomatique
  • Directeur de thèse : Magali Jouven (Montpellier SupAgro SELMET), Maguelonne Teisseire (Irstea TETIS)
  • Encadrant(es) : Lucile Sautot (AgroParisTech TETIS)
  • Financement : #DigitAg – AgroParisTech
  • #DigitAg : Thèse cofinancée – Axes 4 & 5 , Challenge 4

Mots-clés : Pastoralisme, Données hétérogènes, Entrepôt de données

Résumé :

Le pastoralisme en zone méditerranéenne est influencé par divers enjeux. La dynamique biologique du bétail, le savoir-faire des éleveurs et techniciens, et la disponibilité et la qualité des ressources pastorales (Jouven et Boquier 2017) constituent des aspects importants qu’il est nécessaire de maîtriser pour améliorer la production animale, tout en se rapprochant le plus des pratiques cohérentes qui privilégient le respect de l’environnement, la santé humaine et animale. Dans l’objectif de maîtriser davantage les aspects de production animale, l’élevage de précision auparavant appliqué aux exploitations intensives (Bocquier et al. 2014; Bocquier et Jouven 2017), peut également être adapté aux exploitations extensives dont le pastoralisme, à travers des analyses qui intègrent des données de diverses sources et natures, permettant de décrire et modéliser les systèmes agropastoraux. Ces données hétérogènes, disponibles directement auprès des éleveurs et techniciens, ou encore pouvant être générées à la suite de certains processus (SIG, télédétection, enquêtes, etc.), sont analysées de manière informelle avec des succès variables. Parmi les outils d’analyse de données hétérogènes, les « entrepôts de données » et les « lacs de données » proposent des pistes de solution intéressantes avec des succès variés. Nous faisons un choix sur l’entrepôt de données, étant un outil permettant d’aboutir à une solution offrant des services opérationnels directement utilisables par les éleveurs et techniciens, en vue de mettre en place une solution méthodologique et scientifique permettant de croiser et d’analyser les données du pastoralisme, et d’évaluer l’apport de ce nouvel outil pour les systèmes pastoraux en zone méditerranéenne.

 

Contact: urcel.kalengatshingomba [AT] agroparistech.fr – 0613124369

Réseaux :  ResearchGateLinkedInTwitter