[Thèse soutenue] Cyrille Ahmed Midingoyi : Représentation sémantique et modulaire des modèles de cultures à l’aide d’un métalangage déclaratif

Cyrille Ahmed Midingoyi porte un sujet de thèse cofinancée par #DigitAg.

Il a soutenu sa thèse le vendredi 18 décembre 2020 .

 

 

Je m’appelle Cyrille Ahmed Midingoyi. Je suis doctorant au Laboratoire d’Ecophysiologie des Plantes sous stress Environnementaux (LEPSE) de l’INRA à Montpellier. Mon sujet vise à développer et à implémenter un langage déclaratif pour représenter de façon modulaire et sémantique les modèles de croissance des plantes. Je suis ingénieur météo à l’Agence Nationale de la Météorologie du Bénin depuis 2009 où j’ai été affecté au service Agrométéorologie, puis Climatologie et enfin service Recherche sur le climat.

Après mon diplôme en météorologie, j’ai obtenu un master en informatique de gestion, puis un master en géoinformation et en 2017 un mastère spécialisé en Systèmes d’Informations localisées pour l’Aménagement des Territoires à AgroParisTech (mastère SILAT).

Cette thèse est non seulement pour moi une grande opportunité pour renforcer mes compétences et acquérir de nouvelles connaissances mais aussi une opportunité pour le service Recherche de l’Agence Météo du Bénin.

Représentation sémantique et modulaire des modèles de cultures à l’aide d’un métalangage déclaratif

  • Date de démarrage : janvier 2018
  • Université : MUSE Montpellier Université d’Excellence / Institut Agro-Montpellier SupAgro
  • Ecole doctorale : GAIA , Montpellier
  • Discipline / Spécialité :  Informatique – Agronomie
  • Directeur de thèse : Pierre Martre (Lepse, Inrae)
  • Encadrant(es)  : Pierre Martre (Lepse, Inrae), Frédérick Garcia (Miat, Inrae), Christophe Pradal (Agap, Inria)
  • Financement : #DigitAg – Inrae
  • #DigitAg : Thèse cofinancée – Axe 4

Mots-clés : métalangage déclaratif, modèles de croissance des plantes, sémantique, modulaire

Résumé : L’hétérogénéité des plateformes de modélisation de culture en matière de langage d’implémentation, de motif de conception et de contraintes d’architecture logicielle limite la réutilisation des composants de modèles en dehors de la plateforme dans laquelle ils ont été développés. Notre objectif est de proposer une approche de réutilisation basée sur une forte abstraction des composants de modèle. Pour ce faire, nous avons identifié des concepts qui ont permis de définir un métalangage de spécification des composants et un langage métier minimal de description des algorithmes indépendamment des plateformes. Un système de transformation basée sur ces concepts a permis de générer de façon transparente et automatique des composants compatibles à différentes plateformes de modélisation. Dans cette thèse, nous avons montré que la description unifiée des composants de modèle avec des concepts partagés permet de lever les contraintes des plateformes et favorise la réutilisabilité des composants de façon transparente.

Composition du jury:

Eric RAMAT, Professeur, Université du Littoral Côte d’Opale, HDR, Rapporteur
Gerhard BUCK-SORLIN, Professeur, AgroCampus Ouest, HDR, Rapporteur
Marianne HUCHARD, Professeur, Université de Montpellier, HDR, Examinatrice
Myriam ADAM, Chargé de recherche, CIRAD, Invitée
Gaëtan LOUARN, Chargé de recherche, INRAE, Examinateur
Pierre MARTRE, Directeur de recherche, INRAE, HDR, Directeur de thèse
Frédérick GARCIA, Directeur de recherche, INRAE, HDR, Co-directeur de thèse
Christophe PRADAL, Chargé de recherche, CIRAD, Co-encadrant


Contact:  cyrille.midingoyi [AT] inra.fr​ – Tél : 0605627151

Réseaux : ResearchGateLinkedIn