[Soutenance de thèse le 18 décembre 2020] Anice Cheraiet : Modélisation expérimentale et statistique des relations entre caractéristiques morphologiques de la vigne et dépôts de pulvérisation : application à l’agriculture de précision

Anice Cheraiet porte un sujet de thèse cofinancée par #DigitAg.

Il soutiendra sa thèse le vendredi 18 décembre de 10h00 à 13h00, à l’Institut Agro-Montpellier SupAgro (salle 11/101, bâtiment 11-Le Château niveau 1).

 

Compte-tenu de la situation actuelle, la soutenance est susceptible de se dérouler à 100% à distance. Un lien visio sera communiqué ultérieurement pour pouvoir y assister.

Je m’appelle Anice Cheraiet, et je fais ma thèse dans le domaine de la viticulture de précision. Je travaille pour l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) et je suis accueilli au sein de l’Unité Mixte Technologique EcoTech (IFV-Irstea-Montpellier SupAgro), intégrée à l’UMR ITAP d’Irstea à Montpellier.

 

Ecologue de formation, j’ai suivi un double un diplôme universitaire avec un Master 2 parcours recherche en biodiversité, fonctionnement des écosystèmes et le Magistère de biologie de la faculté de l’Université Paris-Sud XI. Faire cette thèse est pour moi l’opportunité de développer mes compétences dans ce champ de recherche et d’ancrer mon savoir-faire acquis au cours de ma formation universitaire.

 

Modélisation expérimentale et statistique des relations entre caractéristiques morphologiques de la vigne et dépôts de pulvérisation : application à l’agriculture de précision

  • Date de démarrage : janvier 2018
  • Université : Université Montpellier / Montpellier SupAgro
  • Ecole doctorale : GAIA , MUSE Montpellier Université d’Excellence
  • Discipline / Spécialité : Ecologie fonctionnelle – Viticulture de précision – Bio statistiques – Mesures Biophysiques
  • Directeur de thèse : Carole Sinfort (Montpellier SupAgro UMR ITAP)
  • Encadrant(es)  : Bernadette Ruelle (Irstea UMR ITAP), Olivier Naud (Irstea UMR ITAP), Sébastien Codis (IFV UMT ECOTECHVITI, Nadine Hilgert (INRA UMR MISTEA)
  • Financement : #DigitAg – IFV (Acta – les instituts techniques)
  •  #DigitAg : Thèse cofinancée – Axe 1 – Challenge 3

Mots-clés : Pulvérisation de précision, Architecture du végétal, Agro-procédés, Modélisation, Réduction des intrants phytosanitaires, Dose

Résumé :

Les technologies disponibles pour la pulvérisation de précision en viticulture et arboriculture sont essentiellement au stade de prototypes. Elles reposent essentiellement sur la gestion tout ou rien de buses en fonction de manques de végétation dans une haie végétale palissée. La question des échelles dans la caractérisation du couvert végétal et dans la décision de l’agriculteur reste à formaliser. Nous faisons pour ce sujet de thèse l’hypothèse qu’il est de s’appuyer sur une modélisation prédictive des doses interceptées par le végétal pour décider des quantités pertinentes à épandre.

L’objectif est de développer des modèles de prédiction des quantités et profils de dépôts sur le végétal en fonction de la morphologie du couvert et des caractéristiques des pulvérisateurs. La première question scientifique est instrumentale : comment caractériser le végétal, comment échantillonner les mesures de dépôt, à quelle échelle (feuille, cep, portion rang, parcelle) faut-il travailler ? Cette question instrumentale conduit également à un questionnement statistique : quelles sont les corrélations des mesures au sein du couvert, entre ceps d’un même rang, quelle est la variabilité spatiale ? Enfin, les données collectées et analysées doivent être interprétées au plan agronomique pour prendre des décisions : comment formaliser le cadre décisionnel de la pulvérisation de précision, du point de vue de l’agriculteur ? La démarche de modélisation s’appuie sur l’expérimentation et sur la définition de scénarios technologiques portant sur les équipements, les capteurs disponibles, la conduite de la vigne notamment la géométrie du couvert et son évolution, la densité foliaire. Elle a pour objectif de définir un cadre méthodologique à la pulvérisation de précision, in fine destiné aux viticulteurs, et visant à réduire significativement l’usage des produits phytosanitaires en viticulture.

La thèse est accueillie à l’Unité Mixte Technologique (UMT), intégrée à l’UMR ITAP, en partenariat IFV et Irstea, à Montpellier. L’UMT est spécialisée dans les questions de qualité et d’efficience de la pulvérisation et dispose des moyens suivants : banc de caractérisation des performances de dépôt de pulvérisation EvaSprayViti, LiDAR et algorithmes de traitement de données pour caractériser finement le végétal, accès à un réseau de parcelles expérimentales. De nombreuses données déjà disponibles au sein de l’UMT seront mobilisées pour cette thèse.

 

Contact:  anice.cheraiet [AT] vignevin.com​ – Tél : 0679929173

Réseaux : ResearchGate

Communications à des conférences internationales

A. Cheraiet, M. Carra, A. Lienard, S. Codis, A. Vergès, X. Delpuech, O. Naud (2019), Investigation on LiDAR based indicators for predicting agrochemical deposition within a vine field, Precision Agriculture 2019, Proceedings of the 12th European Conference on Precision Agriculture – https://dx.doi.org/10.3920/978-90-8686-888-9_18

A. Cheraiet, X. Delpuech, M. Carra, J. Andres, A. Vergès, A. Lienard, S. Codis, O. Naud. (2019), Evaluate sensors and innovative digital solutions in the vineyard to reduce and manage phytosanitary inputs, Environmental Science And Pollution Research –