[Vidéos] ECPA 2019 : Montpellier accueille la 12e édition du congrès international en agriculture de précision

Montpellier a été choisie par l’International Society of Precision Agriculture (ISPA) comme ville hôte de la 12ème édition d’ECPA, conférence européenne sur l’agriculture de précision. Du 8 au 11 juillet. le congrès réunira près de 400 chercheurs et experts scientifiques de 40 pays sur le campus de La Gaillarde Montpellier SupAgro. Au programme, 4 journées d’échanges autour de 4 conférences invitées, .120 communications orales et 94 posters dans des domaines aussi variés que la télédétection, les drones, les systèmes de mesure embarqués, le traitement des données spatialisées etc. Méditerranée oblige, l’accent sera mis sur l’agriculture de précision appliquée aux petites exploitations méditerranéennes. De sessions satellite de communautés amies seront adossées à la conférence scientifique, ainsi que des démonstrations professionnelles. L‘événement est organisé par Montpellier SupAgro et Irstea (UMR ITAP) avec le soutien des partenaires institutionnels #DigitAg, Agropolis fondation, Chaire Agrotic, La Région Occitanie, MUSE (Montpellier Université d’Excellence), Copernicus, et de partenaires privés Hard Evrard Matrot Hiphen et TerraNIS.

#communications : ECPA 2019 Timetable  |  Book of Abstracts of all the Posters  | Precision Agriculture 19 – Conference Proceedings

#vidéos : entretiens avec les 4 conférenciers invités

Jean-Baptiste Féret (Chercheur Irstea à l’UMR TETIS , France | Benjamin Kwasi Addom (Chef d’équipe ICT4Ag au CTA, Pays-Bas) | Sofía Cilla (ESSP, Espagne) | Alexandre Escolà (Professeur à l’Universitat de Lleida- Agrotecnio Center , Catalogne, Espagne)

Pour ses 22 ans, l”European Congress for Precision Agriculture” est de retour à Montpellier, pôle majeur de recherche en agriculture, avec ses équipes de pointe en agriculture de précision et technologies capteurs aux collaborations étroites avec les entreprises

Aujourd’hui, l’agriculture de précision est tout aussi importante qu’à ses débuts à la fin des années 80. Le programme 2019 portera une attention particulière aux applications de l’agriculture de précision au Sud (Méditerranée et Afrique), notamment pour les petites exploitations. Il est axé sur les avancées scientifiques de la précision en agriculture/horticulture/viticulture, protection des plantes, proxi-détection & télédétection (sol et plante), drones, applications satellite, météo “intelligente”, récolte différenciée (zonage), capteurs embarqués, gestion des nutriments, chaux et semences, gestion des pâturages, canopée, qualité de la récolte, drainage & irrigation, géostatistique, cartographie & analyse des données spatiales, réseaux de capteurs sans fil & internet des objets, robotique, guidage et automatisation, économie, adoption et formation en l’agriculture de précision, adoption de l’agriculture de précision, petites exploitations agricoles & exploitants, expérimentations à la ferme, logiciels et applications mobiles, aide à la décision, fouille de données.

#DigitAg est particulièrement bien représenté dans les interventions : Jean-Baptiste Féret (UMR Tetis) conférencier invité en ouverture de la 1ère session, James Taylor (UMR ITAP) chairman de la session “Adoption – Part 1”,  ainsi que de nombreuses communications orales, en particulier de doctorants : Baptiste Oger, Julien Lamour, Cécile Laurent ,Anis Cheraiet, Léo Pichon, Nina Lacchia et Gilles Rabatel,

Au regard de l’adoption des outils et méthodes issus de l’agriculture de précision, les meilleurs spécialistes européens donneront des conférences sur des sujets importants pour la communauté scientifique comme pour les professionnels. Il s’agit de : Benjamin Kwasi Addom (Chef d’équipe ICT4Ag au CTA, Pays-Bas) : Mettre l’agriculture de précision au service des petits exploitants agricoles, Sofia Cilla (Consultante à GMV, Espagne) : Tout ce que vous devez savoir sur GNSS et EGNOS (SBAS), service gratuit européen, et ses applications en agriculture, Alexandre Escolà (Professeur à l’Universitat de Lleida- Agrotecnio Center , Catalogne, Espagne) : Données 3D en agriculture : défis et opportunités, et Jean-Baptiste Féret (Chercheur Irstea à l’UMR TETIS , France : La télédétection pour la modélisation physique de la végétation (caractérisation de l’état et le développement de la végétation) : méthodes, défis et perspectives |voir encadré]

En parallèle, la conférence scientifique hébergera des événements adossés :

Des stands et ateliers techniques : durant la durée du congrès, plusieurs stands de sociétés de services présenteront les dernières innovations techniques. Le 3e jour une visite technique au Mas Numérique* accueillera  près de 300 inscrits pour des  démonstrations “au champ” d’outils en agriculture de précision.

Des sessions satellite de communautés proches

  1. Google Earth Engine“, atelier de formation ouvert à l’ensemble des participants
  2. “On Farm Experimentation”, collectif internationale sur le partage d’expériences avec des agriculteurs, animé par le Prof. Simon Cook, de l’Université de Curtin (Australie). et accueilli par Véronique Bellon-Maurel (Irstea & #DigitAg Montpellier)
  3. “Contribution of precision agriculture technologies to farm productivity and the mitigation of greenhouse gas emissions in the EU”, organisé par le JRC  =Joint Research Centre (European Commission)
  4. “Digitalisation de l’agriculture”, 2èmesrencontres BtoField, organisée par Ad’OCC, Montpellier SupAgro et le pôle Agri Sud Ouest Innovation  et soutenu par #DigitAg

 

Contacts  :

  • Scientifique : Bruno Tisseyre – bruno.tisseyre [AT] supagro.fr
  • #DigitAg : Carole Giansily – carole.giansily [AT irstea.fr
  • Communiqué de presse

 

Les 4 experts conférenciers invités

Jean-Baptiste Féret (Chercheur Irstea à l’UMR TETIS , France : La télédétection pour la modélisation physique de la végétation (caractérisation de l’état et le développement de la végétation) : méthodes, défis et perspectives

La modélisation physique joue un rôle important dans l’agriculture de précision et la surveillance de la végétation par télédétection. Les récents outils de modélisation prennent mieux en compte les propriétés structurelles et biochimiques, ce qui ouvre de nouvelles perspectives pour la surveillance à petite échelle, comme la télédétection à courte distance pour la détection des maladies et la représentation 3D explicite des couvertures végétales hétérogènes. La présentation fera le point sur ces progrès en modélisation physique de la végétation, son intégration dans les sources de données de télédétection actuelles (Sentinel-2 et drones) combinées aux informations recueillies par capteurs sur le terrain.

Benjamin Kwasi Addom (Chef d’équipe ICT4Ag au CTA, Pays-Bas) : Mettre l’agriculture de précision au service des petits exploitants agricoles

La numérisation est un des 3 domaines d’intervention du CTA. L’agriculture de précision contribue à aider les petits exploitants agricoles à accroître leur productivité et leur rentabilité grâce à des outils de télédétection (données satellitaires, drones, capteurs, applications mobiles et Internet des Objets) en leur fournissant des informations précises et pertinentes au niveau local. Les solutions géolocalisées  déployées permettent aux producteurs de trouver des marchés pertinents pour leurs produits et aux consommateurs de retracer l’origine de leurs produits. La présentation apportera des exemples de projets en cours dans les zones Afrique, Caraïbes et Pacifique.

Sofía Cilla (ESSP, Espagne) : Tout ce que vous devez savoir sur GNSS et EGNOS (SBAS), service gratuit européen, et ses applications en agriculture

Le guidage du tracteur est une technologie clé pour les agriculteurs : il réduit le coût des cultures grâce aux économies de produits chimiques en réduisant les sauts et les chevauchements, en particulier lorsqu’il s’agit d’estimer visuellement la distance d’andainage (mise en ligne du fourrage en vue de sa récolte) et/ou de compter les rangées. Ce guidage repose sur un système global de navigation par satellite : GNSS européen et EGNOS seront présentés, avec tous les aspects pratiques que les praticiens (conseillers, fabricants, agriculteurs, etc.) doivent connaître : guides de configuration des équipements disponibles (et où les trouver), comment contacter pour obtenir une assistance gratuite et de nombreux autres outils (évaluations des coûts, cartes de performance, histoires de réussite, etc.

Alexandre Escolà (Professeur à l’Universitat de Lleida- Agrotecnio Center , Catalogne, Espagne) : Données 3D en agriculture : défis et opportunités

L’information 3D une question importante dans le processus décisionnel des cultures et l’élevage. Elle regroupe mesures géométriques de base (hauteur, largeur et volume) ainsi mesures structurelles (formation des arbres, structure ligneuse et porosité de la canopée). Le développement des technologies capteurs, de la robotique, de l’informatique et des techniques de traitement ont fait de la caractérisation 3D des exploitations agricoles un moyen très abordable d’obtenir des informations détaillées sur l’ensemble de l’exploitation de manière simple, objective et reproductible. Solutions actuelles et futures seront discutées.