[REPLAY Séminaire T-tAg] Comment faciliter l’échange et la réutilisation des composants des modèles de culture entre différentes plateformes de modélisation et de simulation ?/Micro-capteur optique pour la caractérisation du dépôt de pulvérisation, par Cyrille Midingoyi et Anis Taleb – 9.12.2020

T-Tag, webinaires scientifiques de #DigitAg : les doctorants #DigitAg présentent leurs travaux de recherche

Revoir les interventions de nos 2 doctorants et les échanges qui ont suivi:


Comment faciliter l’échange et la réutilisation des composants des modèles de culture entre différentes plateformes de modélisation et de simulation ?

par Cyrille Midingoyi, LEPSE, Inrae

Les modèles de culture permettent de décrire la croissance et le développement des cultures en interaction avec leur milieu. De nombreuses plateformes de modélisation et de simulation existent et répondent à un large éventail d’applications. L’accès à des données massives offre de nouvelles utilisations des modèles de culture pour l’amélioration des plantes et la gestion des cultures. L’assimilation de données dans des modèles requiert généralement de revoir les formalismes de modélisation et de modéliser avec plus de réalismes biologiques les processus biophysiques afin de limiter les problèmes de convergence et d’équifinalité. Actuellement, ce travail est compliqué par le fait que l’échange de composants de modèles entre plateformes de modélisation s’avère nécessaire. Or, l’hétérogénéité des plateformes de modélisation limitent la réutilisation des composants de modèles en dehors de la plateforme dans laquelle ils ont été développés. Nous proposons une approche de réutilisation des composants de modèles permettant de lever les contraintes des plateformes.

Cyrille est ingénieur en météorologie à l’Agence Nationale de la Météorologie du Bénin depuis 2009. Il a mené des activités liées à l’agro-météorologie, la climatologie puis aux changements climatiques. En plus de sa formation en Météorologie à l’Ecole Africaine de la Météorologie et de l’aviation civile (EAMAC) au Niger, il est diplômé de deux masters (1) en informatique et (2) en Géo-information à l’Université d’Abomey-Calavi du Bénin. En 2017, il a obtenu le diplôme de Manager des projets géomatiques d’AgroParisTech (MS SILAT) et effectué un projet professionnel avec le CIRAD (UMR TETIS et AIDA) sur le couplage du modèle de Culture SARRA-O et la télédétection. Actuellement, il termine son contrat de thèse cofinancé par #Digitag, avec le laboratoire Lepse de l’Inrae, qui consiste à définir une nouvelle approche d’échange et de réutilisation des composants de modèles de culture entre différentes plateformes de modélisation et de simulation telles que DSSAT (USA), SIMPLACE (Allemagne), BioMA (Europe), RECORD (France), OpenAlea (France), STICS (France) et APSIM (Australie) grâce à l’initiative AMEI (Agricultural Models Exchange Initiative).

Voir la page doctorant de Cyrille


Micro-capteur optique pour la caractérisation du dépôt de pulvérisation

par Anis Taleb, Itap, Inrae

Le recours aux produits phytosanitaires dans l’agriculture suscite de vifs questionnements compte tenu de leurs effets néfastes sur l’environnement. Différents leviers sont envisageables pour aider les agriculteurs à réduire la quantité de pesticides qu’ils utilisent. L’un de ces leviers consiste à optimiser les rendements de pulvérisation, et donc à pulvériser mieux pour pulvériser moins. C’est dans ce contexte que s’inscrit ce travail de thèse. Il vise à prouver la faisabilité de micro-capteurs optiques à base de guides d’onde RIB, qui permettront à terme une mesure fiable et rapide de la pulvérisation des intrants sur les feuilles des plantes, de sorte à pouvoir l’optimiser. Il se base sur l’hypothèse que le guidage au travers des guides d’onde RIB se trouvera modifié par suite du dépôt de gouttelettes sur leur surface, via l’absorption d’une partie de l’onde évanescente.

Anis est fraichement diplômé Docteur de l’Université de Montpellier. Il termine actuellement sa thèse à l’UMR ITAP, au sein de l’équipe COMIC ; thèse dans laquelle il a pu collaborer avec l’équipe ChV de l’Institut Charles Gerhardt Montpellier (ICGM) et l’équipe TéHO de l’Institut d’Electronique (IES).

Voir la page doctorant de Anis


Contact: sigolene.rousseau [AT] supagro.fr