Atelier Axes 1 & 2 : Les SHS et le numérique, 2 février 2018


La première journée d’animation des axes 1 et 2 de #DigitAg “Les SHS et le numérique” s’est tenue au Cirad le 2 février 2018 de 9h00-17h30. Résumé de la journée et présentations à télécharger.

 

L’atelier a été l’occasion d’un échange entre doctorants, chercheurs et invités s’intéressant aux réalités et enjeux de l’agriculture numérique, commentés à la lumière de plusieurs disciplines en sciences humaines et sociales.

 

La journée s’est ouverte sur une présentation d’Agnès Robin sur les droits (et non le droit) permettant de réserver ou protéger des données : droits de la propriété intellectuelle, droit des données publiques et droit des données privées. Le caractère novateur des enjeux de protection des données brutes dans le domaine agricole a été souligné. Ont également abordés des aspects de protection des données issus de travaux de recherche, réflexion d’ailleurs approfondie dans le cadre du projet Common Data, qui propose le 16 février prochain une journée d’étude “Méthode, intégrité scientifique et données”.

 

Les doctorantes en SHS de l’Institut #DigitAg ont ensuite présenté leurs travaux de recherche (présentations à télécharger), et Marie-Hélène Benz (Cirad) a présenté les premiers résultats de la thèse de Norontsoa  Andriandralambo sur les informations de marché et l’entrepreneuriat des producteurs du péri-urbain d’Antananarivo,

 

Les échanges en fin de journée ont permis de faire un point sur les futurs sujets de stage de master et de thèse créés ou à identifier. A cette occasion, Jean-Marc Touzard a présenté un projet de thèse portant sur les systèmes d’innovations de l’agriculture numérique face à la transition écologique.

 

Programme et présentations à télécharger

9h00-9h15 : Présentation de la journée, discussion sur les attendus

9h15-10h00 : Le droit des données, par Agnès Robin (Université de Montpellier, Equipe de recherche Créations immatérielles, UMR 5815) – télécharger la présentation (pdf)

10h30-12h30 :  Présentation de 4 thèses + discussion (30 mn/thèse)

  • Analyse juridique des plateformes collaboratives dans le secteur de l’agriculture numérique, Laura Tomasso
    Dans un monde de plus en plus numérisé, les agriculteurs collectent un nombre considérable de données qui sont stockées, gérées et diffusées par un certain nombre d’acteurs du monde agricole proposant par la suite de nouveaux services aux agriculteurs via des outils numériques (logiciels, applications, plateformes collaboratives…). L’agglomération de ces données leur confère une valeur marchande et leur permet d’entrer dans le commerce juridique. L’agriculteur perd, dès lors, la maîtrise sur ses données et ne profite pas de la chaîne de valeur ainsi créée. Il s’agit alors de s’interroger, entre autres, sur un éventuel droit de la donnée agricole, sur l’existence d’un droit de propriété sur ces données selon leur nature ou encore sur la manière dont sont gérées les plateformes collaboratives… L’objectif final consiste à trouver un équilibre entre tous les acteurs de l’agriculture numérique par la technique contractuelle mais aussi les nouvelles technologies, telle que la blockchain. – télécharger la présentation (pdf)
  • L’usage des nouvelles technologies de l’information et communication en Afrique : quelles nouvelles formes de conseil et quels nouveaux apprentissages chez les agriculteurs ?  Chloé Alexandre
    Il s’agit de mettre en lumière les usages du numérique pour le conseil agricole en Afrique de l’Ouest et comprendre en quoi la nature variée de ces dispositifs de conseil influence les processus d’apprentissages et de prise de décision des agriculteurs, et in fine, leurs pratiques. Un volet de la thèse porte également sur l’analyse des changements générés par l’introduction d’outils numériques au sein des organisations prestataires de conseil (innovation managériale). – 
  • L’apport du numérique dans la mise en œuvre d’une garantie de prix : application aux marchés des céréales avec les contrats à terme et les options, Narjiss Araba
    Nous souhaitons mieux comprendre les céréaliers français, afin de les aider à utiliser les marchés financiers de manière optimale, à l’aide d’une application informatique. Cette application sera sous-forme d’un serious game qui leur expliquera les instruments financiers à leur disposition sur Euronext, et qui les guidera par rapport à leur prix objectif, pour qu’ils puissent stabiliser leur revenu. – télécharger la présentation (pdf)
  • L’agriculture connectée :  nouvelles technologies, données et assurance face au changement climatiqueJeanne Oui
    Il s’agit d’étudier la place croissante des objets connectés et du big data qui en est issu dans le domaine de l’agriculture, en les reliant à un mode particulier de gestion des risques climatiques : l’assurance agricole indicielle. Il s’agit d’étudier le modèle de production agricole contenu en creux de ces évolutions, en explicitant la reconfiguration des logiques de pouvoir au sein des mondes agricoles entre les acteurs publics et privés, ainsi que la construction de nouveaux savoirs liées aux données issues des objets connectés. Ces dernières invitent également à une réflexion sur les enjeux politiques, économiques et commerciaux relatifs à la numérisation croissante de l’agriculture. – télécharger la présentation (pdf)

14h00-14h45 : Présentation de 2 thèses + discussion (20 mn/thèse)

 

14h45-15h30 :  Présentation par les encadrants des masters qui démarreront en 2018 

Pause

16h00-17h30

  • Nouveaux sujets de thèses et masters à identifier
  • Elaboration d’un projet conjoint sur la base des thèses : thématiques à identifier, animation, production scientifique
  • Prochaine animation

 

 Contacts scientifiques : guy.faure [AT] cirad.fr, jean-marc.touzard [AT] inra.fr, leila.temri [AT] supagro.fr
Inscription obligatoire auprès de Clara Lachgar (UMR Innovation) – clara.lachgar [AT] cirad.fr – Tél. 04 67 61 59 66
Accès : Cirad, bâtiment 15, salle 2 – 73 rue Jean-François Breton, Montpellier – https://goo.gl/maps/4m9CQpmNkdF2
Print Friendly, PDF & Email