Agrisource, la plateforme internationale d’innovation ouverte pour l’agriculture face au changement climatique


Les chaînes de valeur agricoles sont confrontées au défi du changement climatique et de nombreuses institutions et personnes agissent pour résoudre l’équation de la résilience de notre société à un contexte climatique changeant. Ces actions vont des échelles les plus globales aux échelles locales, où les acteurs trouvent des solutions en fonction des informations et des connaissances auxquelles ils ont accès. Il y a un réel besoin d’ouverture de l’accès au savoir et de promotion d’un partage pertinent et efficace d’expériences entre acteurs, entreprises, institutions, agriculteurs, chercheurs, décideurs, citoyens…

 

Lancée en décembre dernier à Rome au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la plate-forme Agrisource a pour ambition de relier les acteurs de l’agriculture pour faire face au changement climatique grâce à une mise en ligne mutualisée de leurs informations. Développée par l’Inra et le Cirad, la plateforme est portée et financée par le programme Climate-KIC de l’EIT (European Institute of Innovation and Technology). Marc Nougier (UMR Innovation Inra Montpellier) nous présente ce nouvel outil numérique, auquel vous pouvez contribuer directement ou en communiquant vos données à l’équipe de développement.

 

 

Une plateforme ouverte d’innovations sur l’Agriculture face au Changement Climatique qu’est-ce que c’est ?

Agrisource, c’est une plateforme en ligne, gratuite et ouverte à tous, pour rassembler les acteurs et savoirs pour l’agriculture face au Changement Climatique. Concrètement, c’est un outil pour favoriser la coopération à toutes les échelles, locales comme internationales. Sur Agrisource, nous prenons le terme d’innovation dans sa définition la plus large : on parle autant de nouvelles techniques agricoles que de nouvelles organisations et de projets de territoire.

Dans quel cadre s’inscrit le projet ?

Le projet s’inscrit dans le cadre d’une coopération entre l’INRA et le Cirad. Il est financé par la Climate-KIC, qui constitue le plus grand partenariat public-privé européen sur le changement climatique, avec comme cible les questions d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, et d’adaptation au changement climatique.

A quels besoins Agrisource veut-elle répondre ?

Agrisource veut répondre à une multitude de besoins, dont l’information et la communication. Dans un premier temps, partant du principe que l’accessibilité de l’information et la lisibilité des réseaux sont des catalyseurs de coopérations, nous avons réfléchi au meilleur moyen de représenter ces interconnexions. Qui travaille avec qui ? Sur quel sujet ? Où chercher une potentielle collaboration ? Agrisource doit faciliter la réponse à ces questions. Ensuite Agrisource veut répondre au besoin de communication, pour permettre à chaque initiative ou projet de mettre en évidence son action auprès de l’ensemble de la communauté.

A ce jour, qui sont ses contributeurs ?

Les contributeurs sont une très large diversité d’acteurs de tous les continents concernés par cette question d’agriculture face au changement climatique. Je peux citer des associations, des startups, des établissements d’enseignement agricole, des grandes entreprises, et même des agriculteurs ! Bien sûr, l’INRA et le Cirad contribuent, ainsi que d’autres établissements universitaires et de recherche comme les Universités de Reading, de Wageningen, de Floride… C’est d’ailleurs un réel plaisir de constater la diversité d’horizons de ces contributions !

Quels contenus et fonctionnalités trouve-t-on en l’interrogeant ?

Le contenu d’Agrisource est structuré par fiches : on y retrouve des fiches pour des Acteurs et des Projets tout d’abord. Ils constituent une carte de visite, voire un mini-site, consacré à cet Acteur ou ce Projet. Il s’agit d’un onglet de présentation, accompagné d’un fil d’actualité dédié, d’une géolocalisation et d’un formulaire de contact.

Agrisource permet également d’ajouter des Documents comme des rapports ou des contenus ayant vocation à être largement diffusés.

Et enfin, la plateforme encourage à la création de fiches Innovation, permettant de mettre en avant une technique, une organisation, une initiative.

Ensuite, et c’est là la fonctionnalité la plus innovante d’Agrisource, c’est d’établir des liens entre ces différents types de fiches. Qui contribue à quelle innovation ? A travers quel projet ? En somme, ces liens nous permettent de créer, de manière très visuelle, ce que nous avons appelé une cartographie relationnelle.

Comment rejoindre la communauté Agrisource et participer à son enrichissement ?

Pour rejoindre la communauté Agrisource, rien de plus simple : on clique sur « Rejoignez Agrisource ! ». A partir de là, deux possibilités : soit on s’inscrit en tant qu’Acteur, représentant d’une institution, d’une entreprise, pour gérer la page de cette institution ou entreprise ; soit on s’inscrit en tant que Contributeur. Ce deuxième type d’inscription permet d’interagir avec la communauté via les commentaires par exemple, et de proposer des contenus afin qu’ils soient publiés par le représentant de sa structure.

L’amélioration d’Agrisource vient aussi des retours des utilisateurs, qui sont très précieux. Agrisource est une plateforme que nous voulons flexible et adaptable aux besoins, alors n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience de navigation et de contribution, en écrivant à contact@agrisource.org !

 

 

 

Agrisource en chiffres

Budget : 200 000€ (financement Climate-KIC)

Projet initié mi-2016, lancement officiel le 13 décembre 2017 à la FAO

En 4 mois : 1300 utilisateurs, 300 Acteurs et 50 projets répertoriés dans le monde entier

 

  • Equipe projet : Marc Nougier (Inra) , Suzanne Reynders (Inra) et Jean-Baptiste Laurent (Cirad)
  • Contact : contact@agrisource.org – Marc Nougier, marc.nougier [AT] inra.fr – UMR Innovation

 

Print Friendly, PDF & Email